Armurerie

Aller en bas

Armurerie

Message par Kayl le Mer 4 Mar - 8:17


L'armurerie est bien défendu par son propriétaire, Stan, qui tient en joue tout ceux qui s'en approche. Il ne veut pas voir un seul zombie entrer dans son magasin.
Exclamation en stock: Couteau, berreta, shotgun, magnum seulement Razz


Dernière édition par Diorm le Dim 5 Avr - 17:47, édité 1 fois
avatar
Kayl
Admin

Messages : 83
Points : 206
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 31

http://landofevil.forums-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Sonic le Sam 21 Mar - 14:10

Sonic marchait vers le nord de la ville, dans la rue qu'il s'était fait indiquer, avec un shotgun vide et seul à nouveau....
*Peut-être que je devrais appeler les autres membres de l'équipe Sonic pour qu'ils viennent m'aider. Enfin, je verrai a sa plus tard*
Il fini par arriver à l'armurerie.
*Enfin! Il était temps.*
Il rentra dans le bâtiment et demanda 32 balles de shotgun. Lorsqu'il ressortit, il s'assit sur un banc et finit par s'endormir tellement il était fatigué de sa journée. ''ZZZZZZZZZZZZZ'' Wink
avatar
Sonic

Messages : 32
Points : 36
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Sonic le Lun 23 Mar - 15:19

Lorsqu'il se réveilla, il se demanda ce qu'il allait faire maintenant.
''Bon, je vais aller voir le commissaire pour lui faire part de mes informations.''
Sonic parti vers le poste de police.
*Aïe! Quand il apprendra que j'ai détruit sa voiture, il va me tuer -_-;*
(Vers le Poste de Police)


Dernière édition par Sonic le Mar 31 Mar - 12:26, édité 1 fois
avatar
Sonic

Messages : 32
Points : 36
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Kayl le Mar 31 Mar - 12:14

Il faisait encore face à la porte lorsqu’il entendit un bruit familier. Le bruit d’un fusil à pompe qu’on recharge dans son dos.
-Ne Bougez plus!
Kayl décida de ne pas faire d’histoire et leva les mains dans les aires avant de se retourner face à celui qui le mettait en joue. L’homme qui se trouvait derrière un comptoir était un peu bedonnant avec une camisole blanche sur le dos. Son crâne presque chauve reflétait sous la faible lumière des néons du magasin d’armes. Comme Kayl l’avait deviné, l’homme (sûrement le propriétaire du magasin) avait un fusil à pompe entre les mains.
-Qui vous êtes et que faites-vous dans mon magasin?
-Vous accueillez tous vos clients de cette façon?
-C’est moi qui pose les questions ici! Fit-t-il en tenant avec plus de fermeté son fusil à pompe. Tous ces espèces de défigurés du visage qui rôdent autour de mon magasin en trainant de la jambe, je ne prends plus de chances. J’ai même faillit me faire dévaliser quand tout à commencer…
-Quand quoi a commencer?
-Vous n’êtes pas du coin hein? Il y a un mois que ça dure. Au début les gens paniquaient et pensait que j’étais une espèce d’armée du salut qui donnait des armes à tous ceux qui se présentaient à ma porte ou qui voulaient entrer de force. Mais j’ai tenu très bien jusqu’ici et…
-De quoi parlez-vous à la fin?
-Vous êtes qui pour poser toute ces questions?
-Je suis détective privé, c’est en quelque sorte mon job. Je recherche quelqu’un dans cette ville de fou. Mais j’aimerais bien savoir ce qui s’y passe aussi… qui sont toutes ces personnes étranges?
-Personne ne sait vraiment. Les médias parlaient d’une espèce de rage. Mais aucune rage ne permettrait à quelqu’un de se relever après leur apparente mort, merde!
Kayl leva un sourcil.
-Vous êtes en train de me dire que ces gens sont comme des espèces de monstres de film de série B?
-J’en sais rien moi! Tout ce que je sais, c’est que ça fais un mois que cela dure. Et le nombre de victimes augmente de jours en jours.
Pour essayer de calmer la tentions, Kayl décida de parler sous un ton d’excuse :
-Je suis désolé d’être entré dans votre commerce de cette façon, mais j’étais poursuivi par ces gens justement…
Le marchant décida finalement de baisser son arme. Kayl soupira en baissant les bras. L’homme contourna le comptoir et alla verrouiller la porte derrière le détective. Après avoir jeté un coup d'œil par la fenêtre. Toujours en scrutant les ténèbres de l’extérieur il le questionna :
-Vous cherchez qui en fait?
-Pardon?
-L’homme que vous recherchez dans cette ville, qui est-ce?
-Ah, oui. Un homme du nom de Frédéric Budwin. Je n’ai aucune photo et tout ce que je sais c’est qu’il se trouve dans cette ville.
-Connais pas…
Il détourna le regarde de la vitre pour regarder le détective de haut en bas.
-On peut dire que votre client est un sacré rigolo pour vous envoyer ici.
La vitre se brisa sous l’énorme choc de plusieurs corps qui se jette en même temps sur la porte. Cette dernière eu les charnières brisées avant de tomber sur le marchand d’armes qui tomba sous son poids en entrainant Kayl dans sa chute qui bascula plus loin sur le plancher. Le marchand, prisonnier sous la porte, se fit mordre par plusieurs personnes en même temps. Le pauvre n’avait plus son fusil à pompe dans les mains car ce dernier avait glissé un peu trop loin de son corps. Kayl remarqua avec horreur ce qui se produisait devant lui.
*Ils sont en train de le manger vivant!*
Toujours coucher sur le plancher, il sorti à nouveau son Beretta avant de faire feux sur les cannibales qui dévoraient sans hésitation le corps du pauvre marchand qui hurlait de désespoir.
*Trop tard pour le sauver... merde!*
Le marchant était manifestement mort et bientôt, il ne resterait plus rien de son corps. C’était toute une meute qui entrait maintenant par la porte d’entrée. Surement les gens qui suivaient Kayl dans la rue un moment plus tôt.
Avant de gaspiller trop de balles pour rien, il cessa de tirer. Kayl remarqua que le fusil à pompe avait glissé tout près de l’endroit où il était allongé. Il étira le bras pour le ramasser et se releva avec peine et maladresse face à l’ennemi qui devenait de plus en plus nombreux dans la petite pièce du commerce. Il jeta un regard rapide derrière lui et remarqua qu’il y avait une porte derrière le comptoir. Toujours en regardant les cannibales qui râlaient en s’approchant de lui, il marcha à reculons vers la porte. Le monstre le plus prêt n’était qu’à quelques mètres de lui. Kayl fini par sentir la poignée de la porte dans son dos et sans hésiter, il ouvrit la porte avant de la refermer derrière lui.
avatar
Kayl
Admin

Messages : 83
Points : 206
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 31

http://landofevil.forums-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Kayl le Lun 13 Avr - 12:45

En reculant, il faillit trébucher sur un sceau et une serpillière qui traînait non loin de la porte. Il remarqua finalement que la porte pouvait être poussé de l’extérieur et décida de pousser le meuble sur le coté de la porte devant cette dernière. Avec peine, il termina de pousser le meuble au moment où il entendait des mains frotter ou frapper la porte de l’autre côté, ce qui le fit sursauter.
Kayl respirait rapidement mais essaya de se contrôler malgré tout et faire le point. Il remarqua qu’il était dans un arrière boutique avec plusieurs étagères pas très fourni côté armes, un escalier qui donnait sûrement sur l’appartement du dessus et une porte derrière lui qui devait donner sur la ruelle derrière le bâtiment.
Si je reste ici, il vont certainement finir par enfoncer la porte et si je monte en haut, j’aurais manquer man chance de fuir par la porte de derrière.
Il se décida finalement pour la ruelle et vérifia que son fusil a pompe était bien chargé et que son Beretta se trouvait toujours à sa ceinture. Il entendait toujours des personnes râler derrière la porte qu’il avait bloquée. Il ne se fit pas prier et déverrouilla la porte de derrière et la poussa tranquillement pour laisser passer son arme en premier et ensuite il continua de l’ouvrir jusqu’au bout jusqu’à arriver dans une ruelle.
avatar
Kayl
Admin

Messages : 83
Points : 206
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 31

http://landofevil.forums-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Kayl le Lun 13 Avr - 12:58

Il referma la porte de la boutique derrière lui tout en regardant la ruelle dans laquelle il se trouvait. On pouvait entendre le bruit sourd de plusieurs feux dans la rue qu’il pouvait voir au bout de la ruelle. Il voyait passer des silhouettes qui traînaient de la jambe un peu plus loin en râlant. Les rues devaient sûrement être infesté de ces créatures et il valait mieux prendre un chemin moins direct… mais pour aller où? C’est à ce moment qu’il se rendit comte que sa recherche pour sa cible venait de se compliquer radicalement. Comment allait t’il trouver quelqu’un dans un pareil chaos? Un bruit métallique le fit sursauter et il regarda en direction des poubelles qui longeaient le mur. Il avait levé son fusil à pompe en direction du bruit et n’osait plus bouger pendant un moment. Les créatures dans la rue ne semble pas avoir entendu de bruits et continuaient leur déambulement. Kayl décida finalement de s’approcher de poubelles de métal en avançant tranquillement. C’est à mis chemin que la source du bruit apparu de derrière une des poubelles.
*Un chat…*
Un chat noir venait de sortir de sa cachette. Kayl allait baisser son arme au moment où il remarqua quelque chose. La créature avait plusieurs blessures sur tout le corps, beaucoup d’endroits où il manquait des poiles mais surtout le regard vide et vitreux de cette dernière qui ne semblait regarder nulle part. Jusqu’au moment où elle regarda dans sa direction. Le chat s’arrêtât subitement et commença à gronder d’une étrange façon avant de se camper sur ses pattes. Il se prépare à bondir. Kayl eu le réflexe d’éviter l’assaut du félin en s’élançant vers la droite. Le chat sauta toute griffes en avant et retomba un peu plus loin derrière lui.
*Toutes les créatures vivantes doivent être affecté par quelque chose dans cette ville. Un chat ne réagit pas comme ça normalement!*
Il était maintenant pris d’assaut par cette créature et les seuls accès étaient l’arrière boutique et la rue. Les deux étaient encore pire que le petit félin qui essayait de l’attaquer. C’est lorsque le chat se retournait pour l’attaquer de nouveau qu’il prit son shotgun à deux main et fit feu.
La créature resta au sol. Kayl soupira et se dirigea vers les rues. Elles regorgeaient de déchets de toutes sortes. Il y avait des véhicules en flamme empilé les uns sur les autres. Il entendait des râlements de créatures partout, des cries de personnes qui étaient sûrement encore vivante. C'était l'enfer sur terre cette ville.
Il ne savait pas trop où il se dirigeait Mais il continua sa route sans faire de mauvaises rencontres.
(Vers les Rues de l'Ouest.)
avatar
Kayl
Admin

Messages : 83
Points : 206
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 31

http://landofevil.forums-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armurerie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum